Vous avez sûrement déjà entendu que l’avenir de l’alimentation provient de l’élevage des insectes. Qui aurait cru que le café y aurait son rôle à jouer?

Lors de la torréfaction du café, le grain est chauffé. L’eau à l’intérieur de celui-ci devient gazeuse, il prend de l’expansion et la fine pellicule dorée qui le recouvre se détache (un peu comme un grain de pop corn!). Toutes ces petites pellicules sont récupérées en fin de torréfaction.

Jusqu’en 2017, ces déchets organiques étaient jetés aux poubelles. Représentant entre trois et quatre livres de pelures par 450 lbs de café vert, les énormes sacs étaient entassés dans les conteneurs. Et si ce déchet de production détenait un grand potentiel auprès d’une autre entreprise?

En 2018, Synergie Estrie met Café William et Entosystem en relation grâce à son programme d’économie circulaire.

Entosystem est une entreprise sherbrookoise qui se spécialise dans la production d’insectes pour l’alimentation d’animaux d’élevage et domestiques.

Sa mission : être capable de fournir aux animaux une source de protéines qui est à la fois de haute qualité et non destructrice pour l’environnement. Le procédé d’Entosystem « consiste à récupérer les matières organiques non valorisées de la ferme à l’épicerie […] pour ensuite les utiliser comme nourriture à [leurs] larves qui elles, en un rien de temps, les accumulent dans leur corps sous forme de protéines, gras et autres nutriments. »

En réintroduisant les déchets organiques dans ce système circulaire, on évite le gaspillage et la création de nouveaux déchets. Les larves ensuite séchées permettent d’obtenir une riche farine, idéale pour l’alimentation des animaux!

Au départ, le but était alors d’offrir nos pelures de café comme nourriture riche en nutriments aux larves de mouches. Cependant, les analyses ne sont pas concluantes. Il est toutefois hors de question de baisser les bras! On réalise que les pelures de café pourraient plutôt faire partie intégrante de l’habitat des insectes. En effet, on réalise que les pellicules peuvent être utilisées comme agents structurants qui contrôlent l’humidité et permettent au substrat de d’obtenir un ratio azote/carbone idéal. 

Grâce à cette initiative, plus de 13 000 $ sont économisés par année pour Entosystem, tandis que la production de l’équivalent de 20 000 kg de CO2 est évitée, soit l’équivalent de 170 000 km en ville en VUS!

Saviez-vous que nous récupérons également un autre de nos déchets organiques, les poches de jute? Une autre belle initiative qui nous permet d’éviter des tonnes de GES! Lire l’article